Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 08/01/2016

Comment rédiger le compte rendu de l'entretien professionnel

En tant que dispositif prévu par la réforme de la formation professionnelle, l'entretien professionnel est un outil de gestion au service des entreprises. Même si les consignes restent imprécises sur le sujet, il doit néanmoins faire l'objet d'un compte-rendu, récapitulant ses éléments clé.

Le compte-rendu d'entretien permet de retrouver les informations échangées à l'occasion du rendez-vous.

© HasanEROGLU

Le compte-rendu d'entretien permet de retrouver les informations échangées à l'occasion du rendez-vous.

1. Les obligations légales liées à l'entretien professionnel

Prévu par l'accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013, l'entretien professionnel est proposé à tous les salariés de l'entreprise au moins tous les 2 ans (dont un état récapitulatif du parcours du salarié tous les 6 ans). L'accord du 14 décembre stipule que l'entretien doit "donner lieu à une formulation écrite allégée", reprenant les points essentiels des échanges. Une copie de ce compte-rendu est ensuite remise, contre décharge, au salarié.

2. L'objectif du compte-rendu de l'entretien professionnel

Avec l'entretien professionnel, le salarié fait le bilan de sa situation et exprime ses souhaits d'évolution professionnelle ou de formation. L'entreprise opère, de son côté, un état des lieux des compétences à sa disposition, afin de les adapter, le cas échéant, à ses propres objectifs stratégiques. Il est donc primordial de conserver ce document, qui servira de preuve quant à la bonne tenue de l'entretien et répertoriera les différentes actions envisagées avec le salarié. Le compte-rendu permettra également de comparer l'évolution de la situation d'un entretien professionnel à l'autre : les actions de formation inscrites au compte-rendu ont-elles effectivement été mises en oeuvre ? Les évolutions de poste demandées ont-elles été actées ?

3. Le contenu du compte-rendu de l'entretien professionnel

Aucun texte ne décrit précisément le contenu du compte-rendu d'entretien professionnel. Néanmoins, pour avoir une réelle utilité, il contiendra a minima les éléments suivants :

  • la date et le motif de l'entretien : périodique, reprise d'activité après une absence, etc. ;
  • le nom et la fonction du chargé d'entretien ;
  • le récapitulatif du parcours du salarié (poste occupé et service, ancienneté, postes précédents, formations suivies, évolutions salariales, etc.) ;
  • la synthèse des échanges, et notamment les souhaits d'évolution professionnelle ;
  • les actions à mettre en place après l'entretien (orientation, mobilité, formation professionnelle, etc.)

4. Quel style adopter pour la rédaction du compte-rendu ?

Lors de la rédaction du compte-rendu de l'entretien professionnel, il faut garder en tête que celui-ci a vocation à être utilisé ultérieurement, souvent par d'autres managers. Le ton utilisé doit donc être le plus factuel et le plus concret possible. Les actions envisagées seront par ailleurs décrites de façon précise. Une formation, par exemple, doit s'envisager en termes de DIF, de CIF, de VAE ou autres dispositifs existants. Le soin apporté à la rédaction facilitera d'autant plus la gestion des parcours professionnels des collaborateurs.