Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 31/07/2015

Comment protéger la santé des salariés

Au sein des Services de santé au travail (STT), la prévention médicale est réalisée par une équipe comprenant les médecins du travail, les infirmiers permanents et les intervenants en prévention des risques professionnels (IRPP) qui peuvent être aidés par des assistants de services de santé.

Pour protéger la santé des salariés, la médecine du travail joue un rôle crucial.

© Chany167

Pour protéger la santé des salariés, la médecine du travail joue un rôle crucial.

1. Les services de santé au travail

La législation impose au chef d'entreprise d'adhérer à un service de santé au travail inter-entreprise (pour les sociétés de moins de 500 salariés) ou d'organiser un service de santé autonome (pour les sociétés de 500 salariés et plus) dans l'entreprise.

Chaque service de santé doit faire l'objet d'un agrément de la part de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte). Cet agrément, valable pendant une période de 5 ans, précise un effectif maximal de travailleurs pouvant être suivis par chaque médecin du travail.

2. Le rôle du médecin du travail

Le médecin du travail a un rôle préventif puisqu'il a pour mission d'éviter toute altération de la santé physique ou mentale des travailleurs du fait leur activité professionnelle.

Il a vocation à conseiller l'employeur, les salariés ainsi que les représentants du personnel sur :

  • l'amélioration des conditions de travail et la réduction de la pénibilité passant par l'adaptation des postes, des techniques et des rythmes de travail ;
  • la prévention de la consommation d'alcool et de drogues sur le lieu de travail ;
  • la lutte contre la désertion professionnelle et le maintien dans l'emploi des salariés.

Pour conduire sa mission, le médecin du travail peut être amené à effectuer des visites médicales sur le lieu de travail ou à procéder à des examens sur place s'il le juge utile.

3. La surveillance médicale des salariés

La surveillance médicale prévoit de nombreux examens médicaux au cours de la carrière :

  • l'examen à l'embauche qui s'assure de l'aptitude du salarié au poste de travail, l'informe des risques d'exposition et le sensibilise sur les moyens de prévention ;
  • les examens périodiques (tous les 24 mois) pour confirmer son aptitude et rechercher d'éventuels symptômes liés à une maladie professionnelle ;
  • les examens complémentaires prescrits par le médecin du travail lorsque des recherches plus approfondies s'avèrent nécessaires.

Tout salarié peut bénéficier d'un examen à sa demande ou à la demande de l'employeur.

4. Cibler les risques majeurs de santé

Prévenir la santé des salariés consiste d'une part à anticiper les risques majeurs de santé et d'autre part à guetter l'apparition de risques émergents :

  • les lombalgies et les troubles musculo-squelettiques issus de l'activité physique (ou de son absence) ;
  • les infections, allergies ou intoxications provoquées par des agents chimiques et biologiques ;
  • les cancers professionnels causés par l'exposition à des rayonnements ou substances ;
  • les accidents liés au travail en hauteur, aux déplacements, à l'énergie consommée, à la température ambiante, à la pression et au confinement des locaux ;
  • les risques psychosociaux associés au stress, aux nuisances sonores et aux violences externes (agressions) ou internes (harcèlements).