Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 23/12/2015

Comment impliquer ses équipes grâce à une opération de teambuilding

Mettre en place une opération de teambuilding suppose que le dirigeant en attend des résultats. Elle doit apporter une plus-value au travail de ses équipes au quotidien.

Avec le teambuilding, les collaborateurs réapprennent l'entraide pour relever les défis de l'entreprise.

© tashatuvango

Avec le teambuilding, les collaborateurs réapprennent l'entraide pour relever les défis de l'entreprise.

1. Le teambuilding, pour que chacun trouve sa place

Une opération de teambuilding est avant tout une action de management. Le fil rouge d'un tel événement est le renforcement de la cohésion d'équipe. Mais au-delà de ça, il s'agit, pour le dirigeant, de faire prendre conscience à ses salariés que chacun doit trouver sa place, chacun a un rôle à tenir dans le projet global. Selon le type d'opération mis en place, le but peut par exemple être de :

  • se sortir collectivement d'une difficulté ;
  • réaliser une oeuvre commune.

Chacun doit savoir ce qu'il a à faire et comment les rôles sont répartis. Puisque le teambuilding s'organise généralement en dehors du cadre habituel de travail, une relation de confiance doit s'établir plus facilement entre coéquipiers et avec les managers. D'où :

  • une meilleure communication ;
  • une meilleure coordination ;
  • une meilleure gestion de la pression.

2. Le teambuilding et la recherche de la performance

Pendant l'opération de teambuilding, les participants se détachent des objectifs qui leur sont assignés au quotidien dans l'entreprise. Toutefois, à partir du moment où on forme des équipes et qu'on instaure un esprit de compétition, il y a une recherche de la performance. Une telle opération permet de mettre en relief les étapes par lesquelles passent forcément une équipe pour devenir performante :

  • la prise de contact : au moment de former l'équipe, les participants font connaissance. La glace n'est pas encore brisée, c'est une phase d'observation ;
  • les premiers conflits : l'objectif a été annoncé, des propositions sont lancées, des initiatives sont prises et les premiers désaccords apparaissent. Chacun tente de défendre son point de vue, c'est l'étape la plus délicate, car la communication et la coordination entre les coéquipiers ne s'est pas encore mise en place ;
  • l'apparition d'un esprit d'équipe : les participants réalisent qu'ils vont devoir se mettre d'accord pour avancer. Chacun est prêt à faire des concessions pour le bien commun. Les rôles sont distribués ;
  • l'atteinte de la performance : chacun s'accomplit dans ce qu'il réalise, est à l'écoute des autres, vient en aide aux coéquipiers en difficulté. L'équipe a tout mis en oeuvre pour atteindre l'objectif.

3. Que garder du teambuilding ?

Une fois l'opération de teambuilding réalisée, il est important que les participants en gardent quelque chose.

  • Un souvenir, déjà. Cet événement doit rester une expérience agréable que les membres de l'entreprise se sont appropriés et dont on doit espérer qu'ils en reparlent avec plaisir. Pourquoi ne pas afficher des photos dans l'espace détente de la société, par exemple ?
  • Plus scientifiquement, cela peut être intéressant pour eux de réaliser une petite analyse de ce qu'ils ont appris sur eux-mêmes, sur le travail en équipe. C'est un retour sur expérience qui peut être organisé lors de petites réunions au sein de chaque service. Chacun aura sans doute retenu des éléments différents et en les rassemblant, cela donne la possibilité au manager de voir sur quels points l'opération de teambuilding a permis d'avancer et sur lesquels il subsiste encore des blocages.