Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 06/04/2016

Comment fidéliser les talents

Toute entreprise souhaiterait avoir un vivier de talents à sa disposition en interne. Première étape : il faut d'abord les détecter et les identifier... mais cela ne suffit pas. Pour éviter qu'un talent n'aille s'exprimer dans une autre entreprise, il est important de mettre en place une politique de fidélisation.

Au coeur de la politique de gestion des talents, la fidélisation des hauts potentiels est essentielle.

© GianlucaCiroTancredi

Au coeur de la politique de gestion des talents, la fidélisation des hauts potentiels est essentielle.

1. La fidélisation des talents par les avantages financiers

C'est l'un des principaux leviers, et le plus classique, qu'utilise l'entreprise pour fidéliser les talents. Ce levier est utilisé dès le recrutement, ce qui suppose que le potentiel du talent ait été identifié au cours des premiers entretiens. Ces avantages financiers se traduisent le plus souvent par une rémunération alléchante, voire individualisée. Ils peuvent cependant prendre d'autres formes, comme les systèmes de primes. Dans certains cas, l'entreprise propose même au talent une prise de participation dans la société, ce qui renforce significativement son implication.

2. Mettre les bons talents au bon poste

Pour s'épanouir, les talents doivent évoluer dans un environnement stimulant et propice au développement de leur potentiel. Il est donc important de leur confier un poste au travers duquel leurs points forts seront mis en valeur et reconnus.

Cela suppose de la part du manager un suivi personnalisé, ainsi qu'une capacité à détecter les insatisfactions éventuelles. De la même façon, les missions proposées doivent être variées et permettre aux talents d'élargir leurs compétences. Enfin, l'entreprise doit être capable de proposer une culture et des valeurs auxquelles les talents peuvent s'identifier, afin d'exprimer le meilleur de leurs capacités. Cela est particulièrement vrai pour la génération Y, " accro " aux nouvelles technologies et avide de reconnaissance pour le travail effectué.

3. Offrir aux talents des possibilités de mobilité et d'évolution

Rien de tel qu'un talent qui végète pour risquer de le voir partir vers d'autres horizons. L'intégration, puis la gestion de l'évolution de carrière, l'accompagnement et le suivi professionnel sont donc fondamentaux pour fidéliser les hauts potentiels.

Cette gestion est généralement menée par le manager ou les RH. Cependant, dans certaines entreprises, le collaborateur participe activement à l'élaboration de son propre plan de carrière ou bénéficie de programmes de coaching personnalisés.

4. Avoir une véritable politique de fidélisation des talents

Enfin, cela peut paraître une évidence, mais pour fidéliser les talents, l'entreprise doit, à la base, présenter des atouts propres à les retenir :

  • une bonne ambiance de travail et un cadre agréable (organisation des bureaux, température...) ;
  • des avantages sociaux (tickets restaurant, mutuelle...) ;
  • des avantages divers (comité d'entreprise, voiture de fonction, téléphone portable...) ;
  • des événements pour assurer la cohésion d'équipe (séminaires, soirées...).

C'est donc la combinaison intelligente et raisonnée de tous ces leviers qui sera propre à créer l'attachement du talent à l'entreprise.