Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 01/07/2015

Comment confier une mission à un stagiaire

Recruter un stagiaire est une démarche spécifique. Les missions confiées doivent être réfléchies en fonction du référentiel de formation et de l'autonomie du stagiaire. De plus, les missions ne peuvent s'apparenter à celles confiées à un salarié.

Les missions confiées à un stagiaire doivent être en adéquation avec ses compétences.

© thinglass

Les missions confiées à un stagiaire doivent être en adéquation avec ses compétences.

1. Quelles missions un stagiaire ne peut pas remplir ?

Certaines missions ne peuvent être remises à un stagiaire sous peine que la convention de stage soit reclassée en contrat de travail.

L'inspection du travail peut pénaliser le recours abusif aux stagiaires, dans les cas suivants :

  • le recrutement d'un stagiaire pour le remplacement d'un salarié : un stagiaire ne peut être recruté pour remplir les missions d'un salarié absent. De même le stagiaire ne peut se voir confier le poste d'un employé licencié ;
  • le recrutement d'un stagiaire pour remplir une tâche régulière, correspondante à un poste à part entière ;
  • le stagiaire ne peut être intégré pour faire face à une augmentation de l'activité temporaire de l'entreprise ;
  • pour un emploi de type saisonnier.

L'employeur doit impérativement signer une convention de stage sans quoi le poste sera requalifié en contrat de travail.

2. Comment décider des missions à confier à un stagiaire ?

Les missions confiées doivent donc être choisies :

  • en fonction du référentiel de la formation suivie par le stagiaire ;
  • en fonction de son niveau de formation et d'autonomie.

L'employeur doit trouver un compromis entre son besoin et celui du stagiaire en termes de montée en compétences et d'apprentissage. L'idéal est mettre le stagiaire à contribution sur des tâches déléguées et sur une mission spécifique qui pourra, par exemple, lui servir de base pour ses dossiers scolaires ou son mémoire.

Accueillir un stagiaire nécessite de prévoir de la souplesse dans la mise en place de la fiche de poste de manière à pouvoir l'adapter en fonction des aptitudes du stagiaire. Pour cela, il est surtout important de prévoir l'intégration et la montée en puissance du stagiaire.

3. Prévoir le parcours d'intégration du stagiaire

Avant de laisser l'étudiant en autonomie sur une mission, il faut organiser son parcours d'intégration. Il doit se dérouler en trois phases :

  • l'observation ;
  • l'accompagnement ;
  • l'évaluation.

L'observation consiste à laisser le stagiaire s'imprégner des codes de l'entreprise et observer les tâches à accomplir. Elle doit être effectuée avec un retour sur les questions éventuelles posées par le stagiaire.

L'accompagnement est la phase où l'employeur peut laisser le stagiaire travailler en autonomie mais sous le contrôle d'un tuteur ou d'un autre salarié.

Enfin, pour que l'étudiant recruté puisse gagner en compétences, il est important d'organiser des évaluations qui lui permettent de se situer et de progresser sur les compétences attendues.