Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 07/03/2016

Comment conduire un entretien d'embauche

L'entretien d'embauche est certainement l'étape la plus importante dans un processus de recrutement. Son objectif est d'en apprendre le maximum sur la recrue potentielle, et de la séduire en lui présentant l'entreprise et le poste sous leur meilleur jour. C'est pourquoi il doit être mené de façon structurée, et nécessite une préparation préalable.

A moins d'être une société renommée, l'entreprise doit également se vendre auprès des candidats, dans une optique de séduction.

© Photographee.eu

A moins d'être une société renommée, l'entreprise doit également se vendre auprès des candidats, dans une optique de séduction.

1. L'accroche

L'accroche de l'entretien d'embauche fait partie intégrante de la stratégie de recrutement. Elle dépend en partie du type de profil à recruter et des qualités à tester chez le candidat. L'employeur a ainsi le choix entre une accroche positive, destinée à mettre le candidat à l'aise, et une accroche plus abrupte, voire déstabilisante. Cette dernière peut permettre d'évaluer l'aplomb et la répartie du candidat, ce qui peut être pertinent pour un poste de commercial par exemple. A chacun de trouver l'équilibre entre test et séduction !

2. Découvrir le candidat

La phase de découverte du candidat peut se situer avant ou après la présentation de l'entreprise et du poste. Parler de l'entreprise en premier lieu a tendance à mettre le candidat plus en confiance et à détendre l'ambiance de l'entretien d'embauche. Mais il peut être préférable de faire parler d'abord le candidat, en dirigeant son discours par des questions bien choisies :

  • une question ouverte sur l'ensemble de sa formation et de son parcours professionnel ;
  • quels sont ses succès et échecs professionnels et quels enseignements en a-t-il tirés ;
  • ses forces et ses faiblesses : quelle est sa personnalité ?
  • les raisons qui le poussent à quitter son entreprise (s'il est en poste) et à postuler ici ;
  • ses motivations et ses ambitions ;
  • les premières décisions qu'il prendrait s'il obtenait le poste.

3. Présenter l'entreprise et le poste

A moins d'être une société renommée, l'entreprise doit également se vendre auprès des candidats, dans une optique de séduction. Il ne faut donc pas hésiter, lors de l'entretien d'embauche, à mettre les atouts de la société en avant : activités de l'entreprise, réalisations, chiffres-clés, projets, clients... Cette présentation pourra être l'occasion pour le candidat de poser des questions, ce qui permettra d'évaluer son degré de pertinence et d'intérêt pour le poste et l'entreprise.

4. Gérer les temps de parole

Le tort qu'ont parfois certains recruteurs est de monopoliser la parole lors de l'entretien d'embauche. Or l'objectif de cette phase de recrutement est d'obtenir le maximum d'informations sur un candidat afin de vérifier l'adéquation de son profil au poste proposé. Le rôle de l'employeur est donc avant tout de cadrer et de diriger l'entretien, dans une ambiance relativement neutre mais conviviale, d'écouter, d'observer, et de répondre aux questions.

5. La conclusion

La conclusion d'un entretien d'embauche est l'occasion pour le recruteur de récapituler les points importants des échanges qu'il vient d'avoir avec le candidat. Il ne faut pas la bâcler. C'est également lors de cette phase qu'est abordée la question de la rémunération, la véritable négociation du salaire intervenant plus tard. Enfin, l'employeur précisera au candidat quelles seront les prochaines étapes du processus de recrutement.