Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 01/07/2015

Comment choisir un stagiaire selon son niveau de formation

Recruter un stagiaire nécessite une réflexion sur le contenu du poste à pourvoir. Il faut déterminer quel va être le niveau d'autonomie attendu du stagiaire, qui va être disponible pour l'encadrer et à quel rythme sa progression va être accompagnée.

Les tâches confiées aux stagiaires dépendent de son niveau de formation.

© palau83

Les tâches confiées aux stagiaires dépendent de son niveau de formation.

1. Quelles missions accorder à un stagiaire en CAP ?

1.1. La phase d'observation

Que ce soit dans le domaine de la vente, de l'artisanat ou de l'industrie, les CAP et bac professionnels comportent des périodes de stage obligatoires en entreprise. Ces stages ne comprennent souvent pas de gratifications de stage parce qu'inférieurs à deux mois.

La première tâche à confier à un stagiaire est une tâche d'observation et de découverte. Un étudiant de 16 à 18 ans doit tout d'abord :

  • s'imprégner de l'ambiance de l'entreprise ;
  • comprendre son fonctionnement ;
  • acquérir son vocabulaire.

1.2. Donner de petites responsabilités

Le stagiaire peut progressivement exécuter les tâches qu'il a pu observer, en présence d'un tiers. La montée en puissance doit être contrôlée afin que le stagiaire ne panique pas.

Il faut privilégier des tâches :

  • simples ;
  • répétitives ;
  • facilement contrôlables.

Cela peut être :

  • de la préparation de matériel ;
  • du classement ;
  • de l'accueil.

Les tâches confiées doivent également permettre à l'entreprise de gagner du temps. L'idéal est de déléguer une tâche simple et chronophage, qui puisse être rattrapée en cas d'erreur.

Selon le degré d'autonomie, le stagiaire pourra être intégré sur des missions plus importantes.

2. Quelles missions accorder à un stagiaire en Bac+2, DUT, BTS ?

Accueillir un stagiaire de niveau bac+2 signifie intégrer une personne qui étudie spécifiquement le milieu de travail concerné. C'est un étudiant qui a pour objectif d'acquérir les compétences relatives à un statut d'employé agent de maîtrise.

Toujours présente, la phase d'observation prend moins d'importance et en plus des tâches d'exécution, on peut attendre de l'autonomie sur certaines missions.

Par exemple, un stagiaire en bac+2 peut :

  • prendre en charge une tâche de vente ou effectué un geste technique maîtrisé ;
  • gérer un espace de vente.

A contrario, on évite les missions :

  • trop répétitives : l'étudiant est là aussi pour s'imprégner de l'ensemble d'un projet ;
  • demandant trop de prise de décision : à ce niveau de maturité, et même s'il donne parfois une impression de maitrise, le stagiaire peut vite se sentir débordé.

Il faut se baser sur le référentiel de formation pour définir les tâches confiées au stagiaire.

3. Quelles missions accorder à un stagiaire en bac+5 ?

En bac+5, l'étudiant cherche à se former pour atteindre sur le long terme des fonctions de cadre supérieur. Il a donc besoin de :

  • travailler sur des missions où il peut avoir de l'autonomie ;
  • être à l'initiative de tâches spécifiques.

Les missions doivent lui permettre d'apprendre le fonctionnement d'un poste de sorte à pouvoir mettre en valeur cette expérience sur le marché du travail. Aussi, deux questions doivent se poser au moment de recruter un stagiaire en master :

  • En quoi son expérience au sein de l'entreprise lui permettra-t-elle de s'insérer professionnellement ?
  • Quels projets mènera-t-il pour donner de la valeur à son cursus et pour alimenter son mémoire ou de ses dossiers professionnels ?