Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 08/03/2016

Tirer profit de son réseau professionnel

Le réseau professionnel prend une place toujours plus importante dans le quotidien du dirigeant qui a fréquemment l'opportunité d'y avoir recours, et notamment lors des phases de recrutement, à travers la cooptation. Encore faut-il pour cela pouvoir disposer d'un réseau professionnel d'influence.

Utiliser son réseau efficacement, c'est pouvoir s'en servir à bon escient et rapidement.

© sommai

Utiliser son réseau efficacement, c'est pouvoir s'en servir à bon escient et rapidement.

1. Le recrutement par cooptation

Appelé aussi " recrutement par recommandation " ou en anglais " crowd recruiting ", le recrutement par cooptation désigne le recrutement qui s'opère parmi les membres d'un ou plusieurs réseaux professionnels. Les dirigeants ont de plus en plus recours à cette méthode qui permet :

  • le recrutement d'une personne qui n'est pas un illustre inconnu et qui est censée présenter des gages d'efficacité et d'engagement ;
  • un gain de temps dans le processus de recrutement ;
  • une réduction des coûts de recrutement.

Le recrutement par cooptation constitue donc une méthode qui présente assez peu de risque pour le recrutement. Pour autant, elle ne peut remplacer totalement les processus plus traditionnels de recrutement. Le recrutement par cooptation est en général utilisé en amont ou de manière complémentaire aux autres canaux de recrutement.

Par définition, la mise en place de ce recrutement par cooptation doit se faire dans un cercle restreint et non pas de manière totalement publique. Il s'agit de cibler les membres de son réseau professionnel ayant le plus de potentiel au regard de la fiche de poste et de les contacter, de façon collective ou individuelle, via le canal de communication le plus adapté (téléphone, email, réseaux sociaux, etc.).

2. Être efficace tout en sachant préserver son temps

Que ce soit dans cette problématique de recrutement ou dans un autre domaine, utiliser son réseau efficacement, c'est pouvoir s'en servir à bon escient et rapidement. Pour avoir à sa disposition un réseau professionnel très utile, il faut y passer du temps au quotidien et sur le long terme. D'un autre côté, il est impossible pour un dirigeant de se perdre dans un réseautage interminable et stérile. Dans l'optique de cibler au mieux les éléments du réseautage qui pourront répondre aux besoins, il est important de planifier et prioriser :

  • sa présence aux événements ;
  • ses démarches de prise de contact et relance ;
  • ses réponses aux sollicitations ;
  • ses autres échanges avec son réseau (blog professionnel, mise à jour de profil professionnel, etc.) ;
  • les nouvelles personnes à contacter (selon des critères de poste, d'influence, de qualités professionnelles et personnelles).

3. La mise en place d'un réseau d'influence

Le réseau professionnel ne doit pas être une perte de temps mais un facilitateur. Sa construction, son entretien et son développement doivent se faire dans cette logique. Pour un dirigeant, le réseau professionnel doit être synonyme de réseau d'influence. Il doit lui permettre de se former et de profiter de l'expertise de chacun des membres de son réseau, mais toujours en mettant davantage l'accent sur les personnes influentes. En donnant la priorité à celles-ci, le chef d'entreprise va bâtir un réseau de plus en plus influent qui doit lui donner un pouvoir plus important dans tous les domaines et notamment :

  • dans ses prises de décisions ;
  • dans sa recherche d'informations et de personnel compétent ;
  • en matière de visibilité ;
  • en matière de lobbying.