Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 04/01/2016

Comprendre l'algorithme de Google

Bien que les voies de Google semblent parfois impénétrables, de nombreux guides de bonnes pratiques et autres études empiriques aident les experts en SEO à comprendre comment fonctionne le référencement naturel.

L'algorithme de Google favorise les sites web au contenu pertinent et recommandé par d'autres sites de référence.

© Pavelis

L'algorithme de Google favorise les sites web au contenu pertinent et recommandé par d'autres sites de référence.

1. Le Page Rank, point cardinal du SEO

L'algorithme de Google est un ensemble de calculs analytiques qui ont pour but de déterminer le Page Rank. Il s'agit de la valeur SEO d'un site web, autrement appelé Google Juice (de façon non officielle).

  • Le Page Rank, ou PR, détermine quel site arrivera en premier sur un mot-clé donné. Le but pour tout webmaster : optimiser son Page Rank pour accéder à la sacro-sainte première page de résultats Google, voire au top 3, qui assure un trafic organique conséquent.
  • Le problème, c'est que les détails de calcul du Page Rank sont gardés secrets par Google. Si la firme de Mountain View entretient le mystère, elle laisse filtrer des informations à travers des guides de bonne pratique, ou à travers les vidéos de Matt Cutts, porte-parole du référencement naturel chez Google.
  • En outre, plusieurs études empiriques, comme l'étude annuelle de Searchmetrics, permettent de se faire une idée de comment fonctionne l'algorithme de Google.

2. Les principaux critères de calcul du Page Rank

Comme chaque année, l'étude 2014 de Searchmetrics permet de dégager les principaux facteurs de référencement, à partir de l'étude des résultats sur un grand nombre de mots-clés. Les critères de calcul du Page Rank de tout site web se classeraient en 5 catégories :

  • comportement de l'utilisateur : taux de clic (click through rate), taux de rebond, temps passé sur la page ;
  • réseaux sociaux : popularité sur Google Plus, partage et commentaires Facebook, retweets, Pinterest ;
  • backlinks ou netlinking : liens depuis des sites externes. Sont pris en compte le nombre de ces liens, ainsi que leur qualité (si les liens proviennent de sites au Page Rank élevé) ;
  • Critères techniques de la page : temps de chargement, URL concises, balises et méta descriptions) ;
  • contenu du site : textes de qualité, mots clés, texte non dupliqué.

Les facteurs de référencement énumérés ici sont, bien entendu, le résultat d'une étude empirique, et n'ont pas une valeur scientifique. De plus, il est difficile de déterminer si ces liens ont un rapport de corrélation ou de causalité avec un Page Rank élevé. Cependant, ils sont le meilleur indicateur disponible pour tenter de comprendre l'algorithme de Google.

3. Les mises à jour de l'algorithme de Google rebattent les cartes

Améliorer son référencement naturel, c'est aussi rester à l'affût des mises à jour de l'algorithme. Google essaye en permanence d'améliorer le référencement gratuit des sites web de qualité, d'où des mises à jour mineures constantes (presque 900 sur l'année 2014), et des mises à jour majeures à intervalles réguliers. Citons notamment les update Panda et Penguin, qui ont nettement rebattu les cartes du référencement naturel, pénalisant les sites qui contournaient les règles au détriment des internautes. La mise à jour Panda a ainsi dégradé le référencement du contenu low-cost, en particulier les fermes de contenu qui consistaient à empiler les mots clés. Penguin, pour sa part, a fait le ménage entre bons liens externes (depuis des sites influents) et mauvais liens (depuis des blogs zombies ou des annuaires de sites).