Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 17/03/2016

Se faire côter en bourse

Se faire coter en bourse est une décision stratégique pour un entrepreneur qui entraîne, outre d'importants changements dans la vie d'une société, l'émission d'actions. Il s'agit en effet d'ouvrir une partie de son capital à des investisseurs extérieurs. Explications.

Dans des périodes de développement, de forts investissements, l'entreprise peut avoir besoin de liquidités.

© Richard Villalon

Dans des périodes de développement, de forts investissements, l'entreprise peut avoir besoin de liquidités.

1. Des actions pour développer une entreprise

Pour une entreprise, le " nerf de la guerre ", c'est... l'argent, bien sûr, avec le sens de l'innovation et le goût du risque. Et ce à toutes les étapes de son développement : la naissance bien sûr, mais aussi la conquête de nouveaux marchés, la création de nouveaux produits ou l'ouverture à une clientèle différente.

Il existe pour elle plusieurs manières d'obtenir des liquidités. La plus classique, consiste à demander un prêt à une banque qui étudiera alors la viabilité du projet et la solidité financière de l'entreprise. Il est également possible d'investir en utilisant les fonds propres de l'entreprise, mais cela entraîne une baisse sensible de la trésorerie. Reste alors une solution : émettre des actions dans le cadre d'une cotation en bourse.

2. Les actions, une part du capital

Mais qu'est-ce qu'une action ? Une action, c'est une part du capital de la société émettrice ouvert aux investisseurs professionnels, institutionnels comme particuliers. Toute personne, physique ou morale, qui achète une action d'une entreprise devient ce que l'on appelle un " actionnaire " . À ce titre, il est copropriétaire d'une partie du capital de cette société. Il s'agit pour lui de prendre un " risque " qu'il doit avoir calculé au moment de son investissement : si l'actionnaire peut recevoir chaque année un dividende, c'est-à-dire une part du bénéfice réalisé par l'entreprise quand celle-ci gagne de l'argent et connaît le succès, il peut, a contrario, contribuer aux pertes de celle-ci lorsqu'elle se porte mal.

3. Trois facteurs qui font évoluer les actions

Lorsqu'une entreprise a fait le choix d'être cotée en bourse, elle émet des actions. Le cours de celles-ci évolue de façon quotidienne, minute par minute, selon trois facteurs principaux :

Les résultats économiques de l'entreprise.

Ils influent fortement sur le cours des actions. Ainsi, l'obtention de gros contrats, la réalisation de ventes importantes, le développement d'innovations majeures ou encore les fusions-acquisitions permettent au cours d'une action de monter. À l'inverse, des performances décevantes font reculer le cours des actions. À noter : le cours des actions est généralement plus sensible aux perspectives de performances sur le long terme qu'aux indicateurs de court terme.

Les facteurs macro-économiques.

Indépendamment des performances d'une entreprise, le cours des actions est influencé par le climat économique global. Ainsi, une période de croissance entraînera une hausse de la plupart des cours. Et inversement : en cas de récession, les cours seront poussés à la baisse. À noter : si le climat économique général influence le cours des actions, c'est aussi le cas des perspectives du secteur (distribution, pétrole, technologie...) de l'entreprise qui les a émises.

Les facteurs psychologiques.

Ils existent également en économie ! Rumeurs (positives ou négatives), déclarations dans la presse, tendances, modes... peuvent avoir d'importantes répercussions sur le cours d'une action en bourse !