Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 22/12/2015

Comment utiliser l'assurance-crédit

Souscrire une assurance-crédit est pertinent pour gérer le risque client en se protégeant contre les impayés. Encore faut-il que l'entreprise comprenne son fonctionnement et négocie des services adaptés à ses besoins.

Après un délai de carence, l'assurance-crédit viendra indemniser une quote-part de la créance impayée assurée.

© BillionPhotos.com

Après un délai de carence, l'assurance-crédit viendra indemniser une quote-part de la créance impayée assurée.

1. Utiliser l'assurance-crédit : le principe

En contrepartie de sa souscription, l'assureur-crédit s'engage à indemniser les créances impayées après un délai de carence, sur le marché domestique comme à l'export.

L'étendue de la couverture acquise et la prime qui en découle seront négociées.

Le taux de couverture d'abord désigne l'encours client que l'assureur-crédit accepte de garantir.

Ensuite, pour les clients couverts, la quotité d'indemnisation représente la part d'indemnité reçue en cas d'impayé. Elle interviendra après un délai de carence plus ou moins long et variera selon qu'il s'agit d'un client dénommé ou non dénommé, de 50 % à 90 % généralement.

2. Assurance-crédit et étude de solvabilité des clients

D'abord, l'assureur-crédit va étudier la solvabilité des clients du portefeuille à garantir. Il proposera des outils d'aide à la décision : l'assuré saura, en effet, quels partenariats commerciaux privilégier pour prévenir le risque impayé.

Les clients dénommés sont ceux qui ont reçu un agrément personnalisé. En-dessous du seuil de non dénommé, l'assuré pourra travailler avec des clients sans demander l'autorisation de l'assureur.

3. Assurance-crédit et externalisation d'une partie des relances clients

Ensuite, en cas de retard de paiement de clients débiteurs, l'assureur-crédit se chargera du recouvrement des créances impayées garanties. Il se chargera, sur option, aussi du recouvrement des créances non garanties. L'assuré dispose en général d'un délai de 60 à 90 jours pour transmettre le dossier à son assureur-crédit.

En se déchargeant d'une partie des relances, mises en demeure et de la gestion du contentieux, l'assuré se concentre ainsi sur le développement commercial tout en réduisant son encours client.

4. Assurance-crédit : indemnisation des créances impayées

Enfin, après un délai de carence, l'assurance-crédit indemnisera une quote-part de la créance impayée assurée. Dès lors, l'assureur est subrogé dans les droits de l'assuré pour récupérer les sommes dues.

Traditionnellement, l'assurance-crédit couvre le risque d'impayés dus à l'insolvabilité des clients. Sur option, l'assurance-crédit prend en charge les risques d'impayés dus aux éventuels litiges ou risques de fabrication.

Il est essentiel de choisir un interlocuteur qui connaît le secteur d'activité de l'entreprise assurée. A l'export, la garantie demande une expertise encore plus pointue et une connaissance des pratiques commerciales et juridiques de chaque zone géographique.

Avec l'assurance-crédit, l'entreprise dispose d'un filet de sécurité pour éviter l'effet domino en cas de défaillance d'un débiteur important.