Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 07/03/2016

Comment reprendre une entreprise dont on est salarié

Reprendre une entreprise dont on est salarié peut être avantageux dans la mesure où la structure est connue, tout comme les clients et fournisseurs. Les salariés sont les mieux placés pour comprendre le fonctionnement de l'entreprise et pour apporter les améliorations nécessaires afin de pallier les problèmes rencontrés, ce qui permet de rassurer les banques ou investisseurs potentiels.

La principale difficulté apparaît dans le cas de la reprise d'une entreprise par un seul salarié, qui devra être légitime face à ses anciens collègues.

© alotofpeople

La principale difficulté apparaît dans le cas de la reprise d'une entreprise par un seul salarié, qui devra être légitime face à ses anciens collègues.

1. Les bonnes raisons de reprendre une entreprise dont on est salarié

La première raison pour reprendre une entreprise dont on est salarié est la connaissance de la société et de ses fonctionnements. C'est plus simple que de démarrer avec une entité inconnue. La principale difficulté apparaît dans le cas de la reprise d'une entreprise par un seul salarié, qui devra être légitime face à ses anciens collègues. L'emploi des salariés est assuré après le départ du chef d'entreprise. Le cédant n'a pas à trouver de repreneur extérieur et les contrats de travail des salariés actuels ne sont donc pas menacés. Les salariés sont plus autonomes car les décisions sont prises par et pour eux. Cela permet une meilleure cohésion et donc une plus grande efficacité.

2. Les mesures qui facilitent la reprise d'une entreprise par ses salariés

Pour les entreprises de moins de 250 salariés, le chef d'entreprise doit informer ses salariés au moins une fois tous les trois ans sur les modalités de reprise de l'entreprise. Pour les structures de moins de 50 salariés, les salariés doivent être prévenus par le cédant au moins deux mois avant la vente de la société. Si le chef d'entreprise ne respecte pas ces règles, la vente peut être annulée. Si les salariés souhaitent reprendre une entreprise en difficulté, le chef d'entreprise n'a plus ces obligations. Il en va de même pour la cession à son conjoint, ascendant ou descendant.

3.Les solutions pour reprendre une entreprise dont on est salarié

Si un seul salarié souhaite reprendre l'entreprise, il sera donc considéré comme un repreneur externe et pourra acquérir soit le fonds de commerce, soit les parts de la société en fonction de ce que souhaite le chef d'entreprise. Si plusieurs salariés ont l'intention de reprendre l'entreprise, deux solutions s'offrent à eux. Ils peuvent constituer une nouvelle société dite classique ou créer une société coopérative de production (Scop).

4. Reprendre une entreprise dont on est salarié en créant une Scop

La Scop peut être une SARL, une SAS ou une SA. Pour bénéficier des avantages relatifs à ces structures, les salariés doivent détenir au moins 65 % des droits de vote et 51 % des parts de la société. Un seul associé ne peut pas détenir plus de 50 % des parts. En optant pour une Scop, il est possible de profiter de certains avantages fiscaux comme l'exonération de la CET. Tous les salariés peuvent ensuite acheter des parts de la société. Ils peuvent les revendre quand ils le souhaitent.