Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 07/03/2016

Comment financer la reprise d'une entreprise

La reprise d'une entreprise ne peut pas se faire sans le soutien de banques, d'investisseurs ou sans associés qui apportent des fonds dans la société. Bien préparer la reprise passe par la rédaction d'un plan financier réaliste et solide qui permettra de démarcher les différents organismes susceptibles de financer le projet.

Le plan financier doit indiquer les ressources existantes et les besoins à satisfaire diagnostic de l'entreprise.

© ucchie79

Le plan financier doit indiquer les ressources existantes et les besoins à satisfaire diagnostic de l'entreprise.

1. Les actions à mener avant de chercher des partenaires pour financer la reprise d'une entreprise

Avant de reprendre une entreprise, le futur dirigeant a dû élaborer un plan de reprise qui permettra à ses différents partenaires d'évaluer la faisabilité et la rentabilité du projet. Ce plan doit comprendre un volet financier très détaillé indiquant les ressources existantes et les besoins à satisfaire. Il faudra donc au préalable diagnostiquer l'entreprise.

2. Les moyens qui permettent de financer la reprise d'une entreprise

Une fois les besoins identifiés, le repreneur devra trouver les sources de financement appropriées. Les apports personnels des associés sont indispensables pour obtenir des financements externes et permettre de prouver leur engagement dans la société. Il est également possible de faire appel à des investisseurs qui fourniront du capital pour la reprise de l'entreprise.

3. Financer la reprise d'une entreprise grâce à plusieurs prêts

Pour financer la reprise d'une entreprise, le prêt bancaire peut être complété par le contrat de développement transmission de la BPI (Banque publique d'investissement) qui permet de réduire les mensualités du crédit à rembourser sur les deux ans suivant la reprise. Le prêt NACRE peut être utilisé par les repreneurs qui ont connu une période de chômage avant de reprendre une entreprise. Ce prêt à taux zéro est compris entre 1 000 et 10 000 €. Les organismes comme Réseau Entreprendre et les régions octroient des prêts d'honneur aux personnes qui souhaitent créer ou reprendre une entreprise. Ces aides permettent, contrairement aux prêts bancaires, de financer le besoin en fonds de roulement. Il est parfois possible de négocier un crédit vendeur avec le cédant : dans ce cas, les mensualités lui seront versées directement, et il porte le risque de non-remboursement. Le type de crédit dépendra de l'objet du financement (crédit-bail pour du matériel neuf, crédit classique pour la plupart des achats).

4. Financer la reprise d'une entreprise en s'appuyant sur des investisseurs

Les associés sont les premiers investisseurs de la structure. Leur apport personnel doit être suffisant pour obtenir les prêts nécessaires. Il est également possible d'utiliser le LBO (Leverage Buy Out) pour reprendre une entreprise via une société holding. Si des investisseurs externes souhaitent acquérir des parts afin de réaliser un profit, les repreneurs ont un moyen de financement supplémentaire mais ils devront veiller à conserver le contrôle de la structure.