Mon compte Je m'abonne

Comment diminuer les délais de paiement

La maîtrise des délais de paiement est primordiale lorsque l'entreprise souhaite gérer efficacement la trésorerie de son entreprise. Voici quelques conseils pour réduire ses créances clients et revoir les conditions de règlement qui ont été fixées.

  • Imprimer

Crée le 31 juil. 2015

Légalement, le délai de règlement maximum est fixé à quarante-cinq jours fin de mois ou soixante jours après la date d'émission de la facture.
© brodehl
Légalement, le délai de règlement maximum est fixé à quarante-cinq jours fin de mois ou soixante jours après la date d'émission de la facture.

1. Préciser les délais de paiement de manière explicite

Outre la mention de la date de paiement limite sur chaque facture et dans les correspondances, il est possible de préciser, sur les contrats les conditions de règlement. Si des relances clients sont nécessaires, il faut de nouveau préciser quels étaient les délais de paiement et donner le plus d'informations sur la facture, afin de faciliter le traitement de l'information.

2. Que dit la loi au sujet des délais de paiement ?

La loi n° 2001-420 précise que le délai de règlement maximum est fixé à quarante-cinq jours fin de mois ou soixante jours après la date d'émission de la facture. Si le client ne respecte pas les délais de paiement, il devra verser des pénalités à son fournisseur. En pratique, peu d'entreprises appliquent ces pénalités de peur de perdre leurs clients.

3. Comment réduire les délais de paiement ?

Pour réduire les délais de paiement, l'entreprise a plusieurs solutions :

  • le découvert bancaire ;
  • l'escompte ;
  • l'affacturage ;
  • la MCNE (Mobilisation de Créances Nées sur l'Étranger).

4. Réduire les délais de paiement grâce au découvert bancaire

Le découvert bancaire est le moyen le plus souple et le plus simple à mettre en place lorsque les délais de règlement des clients sont trop longs. Cependant, cette option reste la plus chère. Car en optant pour cette solution, la banque manque de garanties, car elle ne sait pas ce qu'elle finance.

5. L'escompte, solution idéale pour pallier aux délais de paiement importants ?

L'escompte permet de réduire les délais de règlement : le client remet à la banque un effet de commerce afin qu'elle avance la somme due au fournisseur. Si cette solution reste moins onéreuse que la facilité de caisse (autorisation de découvert), elle a tout de même un coût et il faut que le client soit réactif.

6. L'affacturage, une façon sûre de réduire les délais de paiement

Plus coûteux que l'escompte, l'affacturage est une solution plus complète. Dans ce cas, la société d'affacturage acquiert la créance et paie le créditeur avant la date de règlement convenue initialement avec le client.

7. La MCNE permet de réduire les délais de paiement pour les entreprises travaillant avec des clients étrangers

Réservée aux entreprises qui exportent leurs marchandises, la MCNE permet de financer une partie voire la totalité du poste client. Comme avec l'escompte, la banque va avancer les fonds, permettant ainsi à l'exportateur de recevoir l'argent avant l'échéance.

Pour optimiser sa trésorerie, la réduction des délais de paiement des clients doit être accompagnée d'une négociation des délais du côté des fournisseurs.

8. Quelle solution privilégier pour réduire les délais de paiement ?

Les entreprises qui exportent choisiront sans hésiter la MCNE. L'escompte est la solution la moins coûteuse, mais n'offre pas autant de garanties que l'affacturage si le client ne paie pas. Enfin, le découvert bancaire ne devrait être utilisé que de manière ponctuelle en raison de son coût élevé.