Mon compte Je m'abonne

Comment définir une politique de stock optimale

Mettre en place une politique de stock optimale est essentiel pour optimiser son besoin en fonds de roulement (BFR). Tout l'enjeu de cette politique peut se résumer ainsi : il faut prendre garde à ne pas surstocker (ce qui bloque le capital et engendre des coûts de stockage démesurés), tout en parant aux aléas de la supply chain pour ne pas impacter le taux de service.

  • Imprimer

Crée le 30 juin 2015

Pour optimiser son besoin en fonds de roulement, la gestion des stocks de l'entreprise doit être optimisée.
© maxsim
Pour optimiser son besoin en fonds de roulement, la gestion des stocks de l'entreprise doit être optimisée.

1. L'inventaire, premier pas d'une politique de stock optimale

Mettre en place une politique de stock optimale nécessite de disposer des bons outils de diagnostic. C'est tout l'intérêt de l'inventaire, étape indispensable à la bonne gestion des stocks, surtout lorsque l'entreprise opère sur des volumes importants. En général, un inventaire est réalisé une fois par an, à la fin de l'année civile, avant les fêtes de Noël. Toutefois, les entreprises peuvent aussi opter pour l'inventaire permanent ou l'inventaire tournant. Pour une PME, il est commun de faire appel à ses propres effectifs pour les réaliser. Si le stock est de grande taille, une agence d'intérim, ou par un professionnel de l'inventaire peut se charger de l'inventaire. Le comptage des stocks contribue à identifier des variables clés, qui serviront à calculer les ratios de gestion des stocks.

2. Identifier les variables clés pour une politique de stock optimale

L'inventaire assure de disposer des indicateurs clés pour évaluer la politique de stock de l'entreprise. Il permet ainsi de calculer le stock moyen et le taux de rotation des stocks.

Pour conduire une politique de stock optimale l'entreprise doit calculer son besoin en fonds de roulement, ou BFR : il comprend, outre la trésorerie, le niveau de stock nécessaire à l'activité sans impacter le taux de service offert aux clients.

3. Fixer des objectifs de couverture de stock optimaux

Pour optimiser la gestion des stocks, l'entreprise se fixe des objectifs de couverture des stocks. Ils dépendent de la chaîne logistique et de la gestion des commandes fournisseurs. Ils doivent notamment être segmentés par article, en vue d'augmenter la satisfaction client.

Pour mieux piloter l'approvisionnement, l'entreprise peut surveillez de près les écarts entre le stock moyen et le stock optimal, en changeant au besoin de modèle de gestion des stocks.

4. Réduisez les stocks dormants

Les stocks dormants, qui présentent un taux de rotation très faibles, coutent chers. Grâce à un modèle de gestion des stocks adapté, il est possible de limiter ces coûts. A noter qu'une politique de déstockage bien sentie peut libérer du fond de roulement et réduire les coûts d'exploitation de façon significative.

5. Bien identifier les aléas de la supply chain

Selon la qualité du modèle de gestion des stocks de l'entreprise, la supply chain est soumise à plus ou moins d'aléas. Bien les identifier, c'est le premier pas vers la sécurisation de la chaîne logistique, qui est au coeur d'une politique de stock optimale.