Mon compte Je m'abonne

Comment choisir son modèle de gestion des stocks

Bien optimiser ses stocks commence par choisir un modèle de gestion optimal. Si le but est souvent le même (réduire les stocks au minimum pour diminuer les coûts), toutes les méthodes de gestion ont des caractéristiques qui se prêtent plus ou moins bien à chaque activité.

  • Imprimer

Crée le 30 juin 2015

Selon son activité, l'entreprise choisit un modèle de gestion de stock adapté.
© Nonwarit
Selon son activité, l'entreprise choisit un modèle de gestion de stock adapté.

1. La gestion des stocks à flux tendus, ou " Juste à temps "

Inventée par Toyota dans les années 60, la méthode de gestion des stocks à flux tendus (ou juste à temps) vise à réduire ces derniers au strict minimum. Pour cela, une idée simple : attendre la commande du client pour déclencher l'approvisionnement. Cette méthode de gestion, qui réduit les stocks dormants à zéro, n'est pas adaptée à tous les business. Elle est réservée aux secteurs ou le client peut accepter un délai (relativement court) entre sa commande et la livraison (par exemple, dans l'automobile).

La méthode du juste à temps est à privilégier lorsque la supply chainde l'entreprise est parfaitement fiable. Il est également indispensable de s'approvisionner localement, et d'avoir des équipes flexibles. Cette gestion de stock repose sur un contrôle des détails optimal : le leitmotiv de ses créateurs était celui des 5 zéros :

  • zéro panne ;
  • zéro délai ;
  • zéro papier ;
  • zéro stock ;
  • zéro défaut.

2. La gestion des stocks par étiquettes " Kanban "

Dérivée de la méthode à flux tendus, le Kanban est une méthode de gestion des stocks qui vise également à réduire les stocks au maximum. Elle applique la méthode du juste à temps en la fluidifiant, au moyen d'étiquettes (les fameux Kanban) complexes, mais faciles à mettre en place. Cette méthode assure un suivi de chaque étape de la commande jusqu'à la livraison.

La méthode Kanban est à recommander si l'entreprise travaille avec des cycles de production courts, et si le nombre d'opérations est faible ou moyen.

3. Le modèle de gestion des stocks à point de commande

Autre application du flux tendus, le modèle de gestion des stocks à point de commande apporte un peu plus de flexibilité que les précédents. Il consiste à fixer un seuil d'alerte de stocks bas. Lorsque ce seuil est atteint, une commande est automatiquement déclenchée.

Le calcul précis de la quantité à commander permet une réduction des stocks dormants. Ce modèle de gestion des stocks implique une totale confiance dans sa supply chain. Il est également nécessaire de parfaitement connaître la consommation et ses fluctuations, pour un calcul précis.

4. Le modèle de recomplément périodique

Ce modèle part d'une contrainte : certaines entreprises doivent effectuer des commandes fournisseurs à intervalle fixe. A partir de ce constat, il s'agit d'évaluer exactement la quantité à commander pour arriver à une gestion de stock optimisée.

Le modèle de recomplément périodique consiste à calculer précisément la quantité à commander. Il inclut un stock de sécurité pour éviter la rupture de stock. Ce modèle se base sur plusieurs variables :

  • la demande moyenne ;
  • la période fixe entre deux commandes ;
  • le stock disponible ;
  • le stock de sécurité ;
  • le délai de réapprovisionnement ;
  • le niveau de recomplément.

Ce modèle est donc à choisir seulement en cas de commandes fournisseurspassées à dates fixes.