Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 11/03/2016

Qu'est-ce qu'un incubateur ? (Structure, rôle, prestations ...)

Dans le secteur de l'innovation, les incubateurs sont des structures intervenant dans la création d'entreprise. Des professionnels et des experts accompagnent le futur entrepreneur dans la concrétisation de son projet.

Pour accompagner le lancement d'une start-up, de plus en plus de structures proposent un service d'incubation.

© Melpomene

Pour accompagner le lancement d'une start-up, de plus en plus de structures proposent un service d'incubation.

1. Que proposent les incubateurs?

La principale mission des incubateurs, parfois appelés couveuses ou pépinières d'entreprise, est d'accompagner les créateurs d'entreprise dans leur projet. Pour cela, ils disposent de moyens variés :

  • le partage d'expériences. Les incubateurs accueillent généralement plusieurs start-ups. Il est toujours intéressant de partager ses difficultés, ses questionnements et ses réussites avec d'autres porteurs de projet ;
  • le conseil. Les incubateurs proposent un suivi de la part de spécialistes du secteur d'activité concerné par le projet et une mise en relation avec des avocats, des banquiers ou des experts comptables, par exemple. L'objectif est aussi de trouver de futurs partenaires et d'envisager à terme une levée de fonds pour lancer l'activité ;
  • des moyens logistiques. Les incubateurs mettent souvent à disposition des créateurs d'entreprise des locaux, des salles de réunion et du matériel (informatique, bureautique...).

2. Les différents types d'incubateurs

Les incubateurs peuvent être hébergés par différentes structures :

  • par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, où 28 incubateurs publics sont nés de la loi Allègre en 1999. Pour être éligible, le projet doit collaborer avec un laboratoire de recherche public ou être reçu au concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, organisé par le ministère ;
  • par les grandes écoles d'ingénieur et de commerce. Centrale, Polytechnique, HEC, notamment, proposent des services d'incubation. Il n'y a pas de règle générale pour intégrer ces structures ;
  • par l'Union européenne. Au sein du Centre européen d'entreprises et d'innovation, des incubateurs accueillent des projets innovants ;
  • par des entreprises. Dans une stratégie de diversification, certains grands groupes industriels proposent leurs propres services d'incubation.
  • par les collectivités locales comme les régions, les métropoles ou les départements.

Il existe aussi plusieurs incubateurs privés qui prennent part au capital de la société. Dans ce cadre, on parle aussi d'accélérateur à la création d'entreprise.

3. Qui peut intégrer un incubateur?

Les incubateurs existent pour soutenir l'innovation. Les incubateurs Allègre accompagnent des projets d'innovation technologique reconnus par un laboratoire de recherche public. Les grandes écoles et structures européennes montrent, de leur côté de l'intérêt pour l'innovation de service en plus de l'innovation technologique. Chaque incubateur dispose de ses propres critères d'admission. Un comité, souvent composé de banquiers, de mécènes et d'entrepreneurs, est chargé de sélectionner les dossiers de candidature.