Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 04/01/2016

Comment définir les cibles de la veille concurrentielle

Si elle est indispensable, la veille concurrentielle ne doit pas non plus être une activité trop chronophage. Il faut donc sélectionner les informations à rechercher.

Il est utile de cibler 3 concurrents, pas forcément davantage.

© alphaspirit

Il est utile de cibler 3 concurrents, pas forcément davantage.

1. Le ciblage des concurrents

La première étape d'une veille concurrentielle consiste à répondre à cette question : qui sont mes concurrents ? Il y a ceux qui ont été identifiés très tôt, mais d'autres existent peut-être.

Comment les trouver ? Les annuaires d'entreprises peuvent être assez utiles. Ce sont des moteurs de recherche répertoriant les sociétés avec plusieurs entrées : secteur d'activité, implantation géographique, nombre de salariés, etc.

Selon le nombre de concurrents, il n'est pas forcément nécessaire de tous les surveiller. Il est pertinent de cibler les plus dangereux, ceux qui se trouvent régulièrement sur les mêmes marchés (lors des appels d'offres, par exemple). Il peut aussi être intéressant d'inclure un concurrent indirect dans les recherches. Globalement, il est toutefois préférable de rechercher des informations sur au moins trois concurrents.

2. Le ciblage des thèmes

Une veille concurrentielle doit rechercher le maximum d'informations. Toutefois, selon les moyens de l'entreprise et le temps qu'elle peut consacrer à cette activité, il sera peut-être nécessaire de faire des choix. Voici les principaux thèmes de recherche d'une veille concurrentielle :

  • les données financières ;
  • les produits ou services : les gammes, les prix, etc. ;
  • les caractéristiques du marché : la clientèle ciblée, les circuits de distribution, la zone de couverture géographique, etc. ;
  • les ressources matérielles, technologiques, les capacités de production ;
  • les ressources humaines : le nombre de salariés, la politique salariale, les perspectives d'embauche, etc.