Mon compte Devenir membre Newsletters
Modifié le 30/06/2015

Comment bien rédiger l'executive summary

Après avoir rédigé le business plan, il convient de le synthétiser en une ou deux pages pour obtenir l'executive summary. Ce dernier doit figurer au début du business plan. Il s'agit de présenter les points-clés du projet en une à deux pages, avec quelques paragraphes de cinq ou six lignes chacun. Objectif : faire tout de suite comprendre aux investisseurs ce dont il s'agit et leur donner envie de lire la suite.

l'executive summary donne les principales informations sur le projet.

© herreneck

l'executive summary donne les principales informations sur le projet.

1. Pourquoi rédiger un executive summury ?

Avant de se plonger dans le détail du business plan, un investisseur se base sur la synthèse du dossier, que l'on appelle l'executive summary. De sa lecture dépend donc en grande partie l'intérêt du décideur. C'est pour cette raison que sa réalisation doit être particulièrement soignée, à la fois :

  • sur le fond (paragraphes brefs, style soigné et vendeur) ;
  • sur la forme (faire ressortir les mots-clés en gras, illustrer par des graphiques et tableaux lorsque c'est pertinent).

Pour toutes ces raisons, l'executive summary est à rédiger en dernier.

2. Que propose le projet ?

L'executive summary doit présenter le produit ou le service proposé. Ce n'est pas encore le moment d'entrer dans les détails donc il faut éviter tant que possible le langage trop technique. Il s'agit aussi d'expliquer à quel besoin le projet répond et donc la clientèle ciblée.

3. Quels atouts pour le projet ?

L'executive summary doit mettre en valeur le projet. Il doit absolument montrer qu'une étude de marché sérieuse a été réalisée. Ensuite les apports, les différences avec la concurrence sont à développer. A cette étape, le chef d'entreprise doit veiller à ne pas survendre le projet.

4. Quel modèle économique ?

L'executive summary doit démontrer que l'activité en cours de création peut être rentable. Les prévisions financières doivent apparaitre. Généralement, il s'agit de présenter les résultats escomptés sur les trois prochaines années. Il est alors préférable pour le porteur de projet de faire preuve de prudence, donc de minimiser les recettes et maximiser les coûts. Les investisseurs apprécieront cette capacité du chef d'entreprise à anticiper d'éventuelles mauvaises surprises.

5. Portrait du porteur de projet et de son équipe

L'executive summary doit présenter les moyens humains mis en oeuvre : l'équipe, la fonction, l'expérience et les atouts de chacun des membres. C'est une sorte de CV collectif. Il faut démontrer que les bonnes personnes sont aux bons endroits, qu'ils possèdent les compétences et le petit plus qui peuvent faire la différence face à la concurrence.

6. Que demandez-vous ?

C'est la dernière étape de l'executive summary, mais elle est essentielle : le porteur détaille ses attentes aux investisseurs auxquels le business plan est adressé. Car le business plan vise à obtenir l'adhésion de son interlocuteur dans un but bien précis :

  • une aide financière ;
  • un prêt ;
  • une entrée au capital ;
  • une place en incubateur.
  • etc.